SYNDROM D’ASPERGER

Les autistes Asperger et les surdoués ont un point commun : ils sont incompris. En décalage avec le monde qui les entoure, ils font face à des difficultés particulières. À ce titre, des consultations avec un psychologue ou un coach vous permettront d’y voir plus clair.

Vous-même ou votre enfant vous reconnaissez dans les critères du syndrome d’Asperger et/ou du haut-potentiel (surdoué) ? Que vous ayez reçu un diagnostic médical ou non, vous pouvez éprouver le besoin de consulter un psychologue.
Les personnes ayant le syndrome d’Asperger et/ou un haut-potentiel se sentent souvent en décalage par rapport au monde qui les entoure. Pour autant, il n’est pas question de « guérir » mais de mieux vivre avec. Le syndrome d’Asperger et le surdon, s’ils sont des handicaps dans notre société telle qu’elle est construite, ne sont pas pour autant des maladies.

Un cerveau qui fonctionne à 200km/h

Quand un « aspie » ou un haut potentiel est intéressé par un sujet, il en est passionné. En jargon psy, on appelle ça des « intérêts restreints » pour souligner le fait que tout le reste – les cours, le travail, les amis et parfois même l’hygiène – est mis de côté pendant un temps.

Ce cerveau qui fonctionne à 200km/h est à la fois un atout et une faiblesse. Un atout parce qu’il permet de résoudre rapidement les problèmes logiques et de voir le monde comme personne d’autre ne le voit, et une faiblesse parce qu’on ne peut pas l’éteindre.
En conséquence, cela peut engendrer des insomnies, des troubles de l’attention, une hyperactivité, de l’ennui (en cours, au travail), ainsi que des difficultés à persévérer et à aller au bout de ses projets.

L’enfer, c’est les autres

Souvent victimes de moqueries, ostracisés et perçus comme bizarres, la personne autiste Asperger et le surdoué peuvent avoir du mal à s’adapter à la vie sociale. Et quand ils y arrivent, c’est souvent au prix d’une grande dépense d’énergie. La petite conversation, les soirées, voire parfois les repas de famille peuvent être perçus comme autant d’épreuves. Parfois, c’est l’impression d’être entouré uniquement de gens superficiels qui domine, accompagnée d’un sentiment de déprime.
Comprendre les codes sociaux, surmonter sa timidité, accepter le besoin de se retrouver seul de temps en temps et faire comprendre et respecter ce besoin sont autant de points qui peuvent être travaillés avec un psychologue / coach.

L'APPORT DES CONSULTATIONS AVEC UN PSYCHOLOGUE / COACH

Comme dit précédemment, ni le syndrome d’Asperger ni le surdon ne sont des maladies. Alors en quoi consulter un psy peut-il être utile ? Voici les bénéfices que vous pouvez en attendre :

  • mieux se comprendre ;
  • mieux comprendre le monde qui nous entoure : décrypter les codes sociaux, prendre conscience du fonctionnement des autres et de leurs attentes ;
  • s’accepter : se déculpabiliser par rapport à ses faiblesses et apprendre à respecter ses besoins et ses envies ;
  • apprendre à s’affirmer ;
  • trouver ou retrouver une meilleure estime et/ou confiance en soi ;
  • surmonter sa timidité ou sa phobie sociale ;
  • mieux gérer ses émotions ;
  • maîtriser son attention et/ou son hyperactivité.

Diagnostic

Attention, notre cabinet n’est pas équipé pour diagnostiquer le syndrome d’Asperger ni le haut potentiel. Si vous suspectez un autisme chez vous-même ou votre enfant et que vous cherchez à établir un diagnostic médical, nous vous invitons à vous rapprocher du centre ressource autisme Rhône-Alpes (http://www.cra-rhone-alpes.org/).

SYNDROM D’ASPERGER

Les autistes Asperger et les surdoués ont un point commun : ils sont incompris. En décalage avec le monde qui les entoure, ils font face à des difficultés particulières. À ce titre, des consultations avec un psychologue ou un coach vous permettront d’y voir plus clair.

Vous-même ou votre enfant vous reconnaissez dans les critères du syndrome d’Asperger et/ou du haut-potentiel (surdoué) ? Que vous ayez reçu un diagnostic médical ou non, vous pouvez éprouver le besoin de consulter un psychologue.
Les personnes ayant le syndrome d’Asperger et/ou un haut-potentiel se sentent souvent en décalage par rapport au monde qui les entoure. Pour autant, il n’est pas question de « guérir » mais de mieux vivre avec. Le syndrome d’Asperger et le surdon, s’ils sont des handicaps dans notre société telle qu’elle est construite, ne sont pas pour autant des maladies.

Un cerveau qui fonctionne à 200km/h

Quand un « aspie » ou un haut potentiel est intéressé par un sujet, il en est passionné. En jargon psy, on appelle ça des « intérêts restreints » pour souligner le fait que tout le reste – les cours, le travail, les amis et parfois même l’hygiène – est mis de côté pendant un temps.

Ce cerveau qui fonctionne à 200km/h est à la fois un atout et une faiblesse. Un atout parce qu’il permet de résoudre rapidement les problèmes logiques et de voir le monde comme personne d’autre ne le voit, et une faiblesse parce qu’on ne peut pas l’éteindre.
En conséquence, cela peut engendrer des insomnies, des troubles de l’attention, une hyperactivité, de l’ennui (en cours, au travail), ainsi que des difficultés à persévérer et à aller au bout de ses projets.

L’enfer, c’est les autres

Souvent victimes de moqueries, ostracisés et perçus comme bizarres, la personne autiste Asperger et le surdoué peuvent avoir du mal à s’adapter à la vie sociale. Et quand ils y arrivent, c’est souvent au prix d’une grande dépense d’énergie. La petite conversation, les soirées, voire parfois les repas de famille peuvent être perçus comme autant d’épreuves. Parfois, c’est l’impression d’être entouré uniquement de gens superficiels qui domine, accompagnée d’un sentiment de déprime.
Comprendre les codes sociaux, surmonter sa timidité, accepter le besoin de se retrouver seul de temps en temps et faire comprendre et respecter ce besoin sont autant de points qui peuvent être travaillés avec un psychologue / coach.

L'APPORT DES CONSULTATIONS AVEC UN PSYCHOLOGUE / COACH

Comme dit précédemment, ni le syndrome d’Asperger ni le surdon ne sont des maladies. Alors en quoi consulter un psy peut-il être utile ? Voici les bénéfices que vous pouvez en attendre :

  • mieux se comprendre ;
  • mieux comprendre le monde qui nous entoure : décrypter les codes sociaux, prendre conscience du fonctionnement des autres et de leurs attentes ;
  • s’accepter : se déculpabiliser par rapport à ses faiblesses et apprendre à respecter ses besoins et ses envies ;
  • apprendre à s’affirmer ;
  • trouver ou retrouver une meilleure estime et/ou confiance en soi ;
  • surmonter sa timidité ou sa phobie sociale ;
  • mieux gérer ses émotions ;
  • maîtriser son attention et/ou son hyperactivité.

Diagnostic

Attention, notre cabinet n’est pas équipé pour diagnostiquer le syndrome d’Asperger ni le haut potentiel. Si vous suspectez un autisme chez vous-même ou votre enfant et que vous cherchez à établir un diagnostic médical, nous vous invitons à vous rapprocher du centre ressource autisme Rhône-Alpes (http://www.cra-rhone-alpes.org/).

DÉROULEMENT DE LA THÉRAPIE / COACHING

Le premier entretien

Le premier entretien consiste en un tour d’horizon de la situation. L’idée, c’est de comprendre votre souffrance ou vos préoccupations, leurs causes et la façon dont votre surdon et/ou syndrome d’Asperger jouent éventuellement un rôle dans vos problèmes.

A la fin du premier entretien, le psychologue / coach vous propose un plan d’action. Vous pourrez ainsi choisir de vous engager ou non dans une démarche de thérapie / coaching.

Nombre de séances

Le nombre de séances peut varier énormément d’une situation à l’autre, en fonction de la problématique rencontrée et des choix du patient / client. Certaines personnes préfèrent un suivi à long terme alors que d’autres viennent seulement pour quelques séances afin de traiter un problème spécifique.

Le premier entretien est l’occasion de clarifier cette question avec le psychologue / coach qui vous suit.

DURÉE ET PAIEMENT D’UNE SÉANCE

Durée des séances de thérapie :
45 à 60 minutes.

Règlement possible par chèque ou en espèce en début de séance. Pas de carte bancaire.

Cas général :
Le tarif est de 50 € par consultation.
Chômeurs, sans emploi, étudiants et
bénéficiaires du RSA :
45 € par consultation.

PRENDRE RENDEZ-VOUS

PRENDRE RENDEZ-VOUS

09 52 42 37 71

Laissez-nous un message avec votre nom
et votre numéro de téléphone.
Nous vous rappellerons dès que possible.